Produire des énergies

En complément des solutions de valorisation matière, Solena développera des outils permettant de récupérer tout le potentiel énergétique des déchets, et participer ainsi à la préservation des ressources fossiles. Cet objectif de valorisation énergétique s’inscrit dans la hiérarchie de traitement des déchets.

Production de Biogaz

Solena, en traitant de manière spécifique la fraction organique issue des déchets, permettra la production d’une énergie verte : le biogaz.

Production de CSR

En complément une unité de production de CSR permettra de récupérer le potentiel énergétique des déchets combustibles (non valorisables et non organiques).

Matières recyclables

1

Production de Biogaz à partir de matières organiques

Les déchets produits chaque jour au sein des ménages contiennent une importante part de matières organiques : restes alimentaires, épluchures … Ces déchets peuvent être collectés dans le cadre de collectes dédiées, ce sont les biodéchets, qui devra être déployée dans les territoires, ainsi que le prévoit la Loi de Transition Energétiques pour une Croissance Verte à horizon 2025.
Pour l’instant en Aveyron ces déchets sont mélangés dans les poubelles noires.
Aussi, Solena va développer des outils de tri spécifiques afin de les extraire des autres déchets, et récupérer ainsi la Fraction Fermentescible des Ordures Ménagères. Cette FFOM sera ensuite traitée en unités de méthanisation, pour en extraire le potentiel énergétique : le biogaz.

Biodechets

2

Trommel

Extraction de la FFOM

Les déchets, après extraction des matières valorisables, seront orientés vers un trommel. Ce système vise à séparer la fraction « fine » (< 100 mm), où l’on retrouve la plus grande partie des déchets fermentescibles, des autres déchets.

3

Production de biogaz en unité de méthanisation

La FFOM sera transférée vers des unités de méthanisation, box fermés et sans air (appelés « garages »), où seront aménagées les conditions favorables au développement des bactéries méthanogènes, afin d’enclencher le processus biologique de méthanisation.
De par leur conception, les box permettent un pilotage de la température et du taux d’humidité ambiant, conditions nécessaires au développement optimal des bactéries méthanogènes et à la production de biogaz. Facilement adaptables, ils peuvent traiter de la FFOM ou bien des biodéchets (dès déploiement de la collecte à la source).
A l’issue d’un cycle de 4 semaines les digestats issus de biodéchets pourront être valorisés par compostage. Les digestats issus de FFOM, de par la présence d’éléments indésirables (type morceaux de verre, plastique …) seront, après séchage, transférés vers le stockage.

Production de biogaz

4

stockage

Production de biogaz sur le site de stockage

Les déchets non valorisables seront traités sur le site de stockage exploité en mode bioréacteur. Cette technique de conception et d’exploitation permet de prévenir tout impact sur l’environnement, et d’assurer la production de biogaz (cette production sera cependant faible, la plus grande part du biogaz ayant été récupérée lors des étapes de méthanisation).
Le biogaz généré sera collecté et récupéré en continu au moyen de réseaux spécifiques, puis envoyé vers les outils de valorisation.

Valorisation du biogaz

Le biogaz issu des unités de méthanisation sera transformé en biométhane, puis injecté dans le réseau TIGF qui passe à proximité immédiate du site Solena.
Le biogaz récupéré sur le site de stockage alimentera un moteur, pour produire de l’électricité injectée dans le réseau.
Ces deux énergies, reconnues énergies vertes puisqu’issues de la matière organique, participent à l’atteinte des objectifs nationaux de production d’énergies renouvelables.

1 tonne de déchets = 100 m3 de biogaz

production d'energie à partir de biogaz